DES RÉSISTANCES A LA RÉSISTANCE  / LES COMBATTANTS DE L'OMBRE

 «Ce fut pour moi un choc si violent que j’ai dû sortir de la pièce pour vomir…»
(La traversée du mal, Germaine Tillion).
C'est ici l'immédiate réaction de Germaine Tillion quand elle entend le 17 juin 1940, le  discours du maréchal Pétain à la radio. Comme elle, de nombreuses Françaises et Français vont décider de "faire quelque chose" et c'est d'une poussière d'initiatives individuelles que va naître la Résistance.